Le jasmin en impose par sa floraison luxuriante constituée d’innombrables fleurs jaunes ou blanches en étoile, qui embaument l’air de leur parfum suave. Bien que le jasmin ne soit pas rustique et qu’il ait besoin d’un emplacement frais d’octobre à mai, il reste néanmoins peu exigeant et facile à entretenir. En suivant attentivement les conseils d’entretien suivants , même un débutant n’aura aucun mal à profiter de sa plante pendant plusieurs années.

Profil de la plante

  • Famille : Oleaceae
  • Genre : Jasmin (Jasminum)
  • Type : Jasmin
  • Nom commun : Jasmin officinal ou jasmin blanc (Jasminum officinale)
  • Origine : Tropicale, subtropicale, territoire méditerranéen
  • Plante délicate, peu exigeante
  • Hauteur définitive : 100-300 cm
  • Floraison de juin à septembre
  • Petites fleurs étoilées jaune ou blanches et odorantes
  • Feuilles vertes composées qui se teintent de jaune en automne
  • Petites baies noires en automne
  • Emplacement aéré et ensoleillé

Le Jasmin et son doux parfum n’est pas uniquement apprécié pour sa présence dans la maison en pot ou en jardinière, ou encore dans une véranda. En effet, il peut tout aussi bien être laissé à l’extérieur, d’avril à septembre, à un endroit ensoleillé, où les fleurs jaunes et blanches contrasteront avec élégance avec leurs feuilles vertes composées.

Trachelospermum jasminoides

Il bénéficie tout particulièrement d’espaliers ou de treillages, auxquels il pourra grimper en s’accrochant à l’aide de ses longs rameaux. Les conseils d’entretiens qui suivent donneront toutes les informations nécessaires au bon entretien de cette plante parfumée très appréciée.

Soin

Il suffit de choisir un emplacement bien placé ainsi que de prodiguer les soins adaptés pour pouvoir profiter de son jasmin pendant plusieurs années. Les soins et les besoins que requièrent la plante peuvent être facilement comblés en suivant les conseils listés ici.

Emplacement

Le jasmin arbore une belle floraison s’il est placé à un emplacement ensoleillé et aéré. Souvent, on aime ainsi le planter dans une jardinière, sur un balcon munit d’un toit ou sur une terrasse abritée, à proximité d’un coin salon ou d’une table afin de profiter un maximum de son parfum floral. Installé sur un bord de fenêtre ou dans une véranda exposés au soleil brûlant de midi, il a besoin d’ombre.

En effet, le verre pourrait intensifier les rayons du soleil, qui pourrait alors endommager les feuilles de la plante. En outre, il faut veiller à éviter les courants d’air froid, mal supportés par cette plante. Si le jasmin est placé à l’air libre dès le mois d’avril, il convient de suivre les conseils suivants afin d’assurer la pérennité de votre fleur .

  • Un emplacement lumineux et aéré, avec un maximum d’heures d’ensoleillement
  • Protéger des pluies battantes (à l’aide d’un talus, d’un mur, ou encore d’une haie par exemple) tout en évitant de jeter de l’ombre sur la fleur
  • Après la période hivernale, habituer progressivement la plante aux rayon ultraviolets du soleil
  • Températures idéales d’avril à octobre : 18 – 22°C
  • Fournir un support au jasmin afin qu’il puisse s’y accrocher
  • Important : une aération suffisante afin d’éviter la propagation de maladies et de parasites.

Sol

Le jasmin affectionne tout particulièrement un sol perméable et riche en humus et en minéraux. Il faut aussi veiller à l’ameublissement de la terre (par un drainage régulier par exemple) afin de minimiser les chances d’apparition de parasites.

Substrat

En jardinière, le jasmin n’est pas spécialement exigeant en matière de de substrat et s’adapte à la plupart des sols, tant que celui-ci est meuble et perméable. Idéalement, un teneur en pH légèrement acide profite tout particulièrement à la plante, ce que l’on peut facilement obtenir par l’ajout de terre de bruyère.

On peut aussi compléter la terre de la jardinière par les billes d’argiles ou par des pierres ponces pour limiter la rétention d’eau. En pleine terre, en été, le jasmin apprécie là aussi une bonne terre de jardin, perméable et riche en humus et en minéraux.

Trachelospermum jasminoides

Période de plantation

Le jasmin ne se plante qu’après la fin de la période de repos hivernale, soit à partir d’avril. Cette période de repos lui est indispensable pour rassembler les forces nécessaires à la croissance et à la floraison de l’année à venir. Durant cette période, il faut laisser la plante se reposer et ne pas la rempoter.

Plantation en pleine terre

Un jasmin ayant passé l’hiver en pot ou en jardinière peut tout à fait être repiqué dans le jardin. Il faut néanmoins veiller à attendre que le sol ne présente plus de risque de gelée, ce qui est généralement le cas après les Saintes-Glaces. Il faut alors aussi prendre de soin d’ajouter du drainage au sol pour que le trop-plein d’eau puisse s’évacuer facilement et pour éviter sa stagnation.

Dans le cas d’une plante grimpante, l’emploi de treillages, d’espaliers ou encore d’arceaux est recommandé pour servir à à la plante de support. Grâce à eux, on peut aussi conférer au jasmin une forme particulière (un cœur par exemple).

Plantation en pot

Les jasmins entretenus comme une plante en pot doivent être transplantés régulièrement en raison de leur consommation de minéraux. Il faut effectuer ce rempotage indépendamment du fait que le pot soit devenu trop petit pour la plante ou non. Les premières années, il faut ainsi changer de pot à chaque nouveau printemps pour contribuer à son développement ; plus tard, un rempotage toute les 2 à 3 années suffit. Le nouveau pot ne doit jamais excéder les 10 cm de diamètre supplémentaires à son prédécesseur.

Arrosage

Un arrosage de qualité est essentiel au bon développement du jasmin. Ainsi l’arrosage doit se faire comme suit.

  • Utiliser de l’eau de pluie ou de l’eau du robinet détartrée
  • Utiliser de l’eau tiède pour éviter le choc thermique, nocif à la plante
  • Pendant les jours chauds d’été, arroser matin et soir au besoin
  • Les jours chauds, ou si l’atmosphère est trop sèche, vaporiser les feuilles d’eau à température ambiante
  • Empêcher à tout prix la stagnation de l’eau
  • Dans le cas de plantes en pots ou en jardinière, jeter l’excédent d’eau, 10 minutes après arrosage
  • Veiller à drainer le sol lors de la plantation en pleine terre

Trachelospermum jasminoides

Comme le jasmin supporte bien mieux l’humidité que la sécheresse, il faut prendre soin de maintenir le substrat humide en permanence. Pendant sa croissance et sa floraison, le jasmin à un besoin accru en eau, c’est pourquoi il faut l’arroser quotidiennement d’avril à septembre. On l’arrosera moins durant sa période de repos.

Engrais

Le jasmin a un grand besoin en minéraux pour fournir un feuillage dense et une floraison luxuriante. C’est pourquoi un apport hebdomadaire d’engrais liquide ou en bâtonnets est nécessaire d’avril à septembre. En septembre, il faut arrêter celui-ci afin de préparer la plante à sa période de repos hivernale.

Taille

La taille du jasmin est effectuée en fonction de la floraison, généralement après la période hivernale.

On procède annuellement à celle-ci afin de garder la lignification sous contrôle :

  • Les longs rameaux doivent être raccourcis à 2/3 de leur longueur, chaque coupe faite juste après un nœud pointant vers l’extérieur
  • La plante doit être éclaircie dans son ensemble
  • Tailler les rameaux sec ou rabougris à leur base

Cette taille permet en même temps de stimuler la floraison, puisque les fleurs apparaissent exclusivement sur des rameaux jeunes. Des années se suivant sans taille limiteraient la floraison aux seules extrémités des branches, auquel cas une taille radicale est essentielle. Celle-ci doit alors se faire après la période de repos, où les rameaux au grand complet se verront réduits à 2/3 de leur longueur. L’année suivante sera alors privée de floraison, celle-ci ne recommencera à avoir lieu que 1 à 2 ans plus tard.

Trachelospermum jasminoides

Hivernation

Le jasmin ne supporte que très peu le gel, c’est pourquoi, dès que la température s’installe durablement sous les 15°C, il faut l’abriter dans un endroit pour l’hiver. Même les plantes ayant passé l’année à l’intérieur ont besoin de cette période de repos, qui leur permettra de créer des nouvelles fleurs en été.

L’hivernation doit alors respecter les conditions suivantes :

  • Un emplacement frais et lumineux (température idéale : 10°C)
  • Pas d’engrais de mars à octobre
  • Limiter l’arrosage de manière à ce que la motte de terre ne dessèche pas
  • Aérer régulièrement l’endroit
  • Contrôler régulièrement l’éventuelle apparition de parasites

La période de repos d’octobre à mars est avant tout essentielle à la floraison de l’année qui suit. Même si la plante perd ses feuilles pendant la période d’hivernation, c’est un processus normal, et ses feuilles ressurgiront à la période végétative suivante.

Dès la fin des gelées (souvent après les Saintes-Glaces), la plantation en pleine terre est possible. Cependant, elle doit être exposée progressivement aux rayons du soleil et doit être laissée quelques jours à l’ombre au préalable, avant de la placer à son emplacement définitif.

Multiplication

On peut multiplier le jasmin soit par bouture soit par le semis de graines, récupérables dans les baies de jasmin. Cependant, les baies de jasmin comportent peu de graines, ce pourquoi il est difficile d’en trouver dans les magasins spécialisés.

Semis

Le semis de graines récupérées par soi-même est possible toute l’année. Comme celles-ci sont naturellement dotés d’un inhibiteur de germination dans la chair, elles doivent être trempées pendant 24h dans une infusion de camomille.

On peut alors suivre la procédure qui suit :

  • Remplir une terrine de tourbe, de fibre de noix de coco ou de perlite, et l’humidifier
  • Semer les graines à intervalles de 5 cm minimum
  • Recouvrir les graines d’un cm maximum de terreau ou de vermiculite
  • Conserver entre 22 et 25°C dans l’atmosphère humide d’une serre chauffante.

La germination des graines de jasmin dure entre 3 et 6 semaines, pendant lesquelles le terreau ne doit ni dessécher, ni détremper. Dès que les premières feuilles apparaissent, baisser la température à 20°C et.

  • Repiquer les jeunes pousses dès que les 2 premières feuilles sont visibles
  • Remplir des petits pots de terreau à rempoter et faire un petit creux à l’aide d’un bâton à repiquer
  • Placer les jeunes pousses précautionneusement et combler de terre juste en-dessous du niveau des premières feuilles
  • Arroser par le dessous à l’aide d’eau tiède et détartrée
  • Placer à la mi-ombre, à la chaleur sur un rebord de fenêtre
  • Engraisser dès que la plante atteint les 30 cm.

Bouturage

Pour bouturer le jasmin, on sélectionne des fragments végétaux non-lignifiés, dénudés de feuilles et de fleurs, et d’une longueur de 15 à 20 cm.

  • Effeuiller à l’exception du couple de feuilles supérieur
  • Remplir un pot à ses 2/3 d’un terreau léger
  • Arroser d’eau de pluie à température ambiante ou d’eau du robinet détartrée

Il faut alors couvrir les boutures afin de conserver un climat tiède et humide. L’emplacement doit être mi-ombré, la température de l’ordre de 20°C, le terreau léger et légèrement humide, et le couvercle aéré 20 minutes par jour afin d’éviter la condensation. Dès l’apparition des premiers bourgeons, le couvercle peut être retiré. Le rempotage n’est indiqué que lorsque le réseau racinaire de la jeune pousse s’est développé dans tout le volume du pot.

Trachelospermum jasminoides

Maladies

Les maladies et autres parasites sont très souvent la cause d’un mauvais entretien. Ainsi, l’arrosage avec une eau trop froide entraîne la chlorose des feuilles du jasmin, alors incapable de prélever suffisamment de fer.

La pourriture racinaire, quant à elle, est due la plupart du temps à une aération insuffisante ou à de la rétention d’eau, signe d’un arrosage trop important. Au contraire, un arrosage insuffisant sera à l’origine de la perte de boutons floraux et de feuilles, privés d’eau.

Parasites

Cochenilles

Les cochenilles apparaissent de temps en temps. Des moutons blanchâtres apparaissent alors à la base des feuilles ou sur les branches. On les enlève à l’aide d’un mélange huileux.

Pucerons

Le jasmin est facilement touché par les pucerons, surtout à l’extérieur ou dans un milieu d’hivernation trop chaud. Souvent, pulvériser dans l’eau détartrée mélangée à un peu de paraffine suffit si l’on veut éviter de faire usage de pesticides.

Variétés

Il existe plus de 200 espèces de jasmin connues. En plus jasmin officinal ou jasmin blanc (Jasminum officinale), sont également connues les principales espèces suivantes.

Le jasmin d’Arabie ou jasmin sambac (j. sambac)

  • plus robuste que le jasmin blanc, il peut fleurir toute l’année et possède de grande feuilles parfumées

Le jasmin à grandes feuilles (j. grandiflorum)

  • variété à très grande floraison, bien adaptée à la culture en intérieur, aussi utilisée pour parfumer le thé.

Le jasmin rose ou jasmin à nombreuses fleurs (j. polyanthum)

  • feuilles persistantes, croissance rapide

Le jasmin primevère (j. mesnyi)

  • fleurs jaune, feuilles persistantes, floraison précoce (février/mars)

Le jasmin d’hiver ou jasmin à fleurs nues (j. nudiflorum)

  • rustique, longs rameaux et fleurs jaunes en hiver, fleurs non parfumées
Jasminum nudiflorum
Jasminum nudiflorum

Le jasmin indien ou jasmin des haies (j. multiflorum)

  • plante grimpante à fleurs blanche, parfum agréable

Le jasmin ligneux, jasmin d’été, ou encore jasmin jaune (j. fruticans)

  • feuilles persistantes, port droit, sensible au froid