Avec ses grandes fleurs aux couleurs intenses, l’Hippéastre illumine l’hiver sombre. L’Hippeastrum est particulièrement apprécié comme plante en pot et comme fleurs coupées dans la saison de l’Avent et de Noël. Compte tenu du fait qu’il exige des conditions différentes dans chacun de ses stades de croissance, son entretien est difficile. Le guide vous transmet les connaissances dont vous avez besoin conformément aux exigences de l’Hippéastre.

Profil de la plante

  • Famille de plante: Amaryllidaceae
  • Espèce: Hippeastrum (Hippéastre)
  • Origine: continent sud-américain
  • Plante vivace et herbacée
  • Hauteur de croissance: 50 à 90 cm
  • Floraison d’octobre à avril
  • Fleurs en forme d’entonnoir avec des pétales pointus et un diamètre allant jusqu’à 20 cm
  • Possibles couleurs de fleurs: rouge, blanc, rose, orange, pourpre, parfois bicolores
  • Feuilles cordées, minces et en forme de langue
  • Plante vivace à bulbe autostérile

En hiver, l’Hippéastre enchante les passionnés de plantes des semaines durant avec ses fleurs imposantes et légèrement penchées. La plupart du temps, trois ou quatre fleurs ornent chacune des fortes tiges. L’Hippeastrum, qui est familièrement connu comme l’Amaryllis, passe par trois phases de végétation individuelles chaque année.

Qui donne à la fière plante à bulbe ce dont elle a besoin au cours de ces phases sera récompensé par une croissance tout au long de l’année et une floraison abondante. Dans le guide d’entretien, vous apprendrez comment cultiver convenablement la plante à floraison en hiver afin d’éprouver de l’allégresse grâce à la plante durant toute l’année.

Amaryllis, Hippeastrum

Ici, l’Hippéastre est également connu sous le nom d’Amaryllis. D’un point de vue botanique, le nom n’est pas correct. Bien que les deux plantes se ressemblent et appartiennent à la famille des plantes Amaryllis, elles forment néanmoins chacune un genre distinct. Cela n’a pas toujours été ainsi: en effet, le naturaliste suédois Carl von Linné a regroupé l’Amaryllis et l’Hippeastrum dans le même genre Amaryllis.

Ce n’est qu’au 20e siècle que ce genre a été divisé en genres individuels l’Amaryllis et l’Hippéastre. Jusqu’à ce jour, la désignation familière « Amaryllis » a été retenue pour l’Hippéastre. Cependant, le véritable Amaryllis est originaire d’Afrique du Sud et l’Hippéastre a ses origines en Amérique du Sud.

Soin

Trois phases de végétation caractérisent la croissance des plantes subtropicales:

  • en hiver: la phase de floraison (formation de fleurs)
  • au printemps et en été: la phase de croissance (formation de feuilles)
  • en automne: la phase de repos

À chaque phase, l’Hippéastre exige surtout en matière d’emplacement et d’apport en nutriments un entretien particulier.

Emplacement

Pendant la phase de floraison

Au cours de la phase de floraison, placez votre Hippéastre au mieux dans une pièce éclairée et pas trop chauffée afin que vous puissiez profiter au maximum de la fleur. Évitez cependant la lumière solaire directe, car cela peut endommager ses pétales délicats. L’éclairage dans un espace de vie régulier est suffisant, même un emplacement proche de la fenêtre n’est généralement pas nécessaire.

La plante à bulbe préfère des températures constantes à environ 20 degrés Celsius. Qui place son Amaryllis dans une chambre avec une température maximale de 18 degrés Celsius peut généralement étendre légèrement le temps de la floraison.

Amaryllis, Hippeastrum

Pendant la phase de croissance

Dans la phase de croissance, la plante à bulbe nécessite beaucoup de lumière. Au printemps, placez-la par exemple sur un rebord de fenêtre et aérez régulièrement la pièce. L’Hippéastre passe mieux la période entre mi-mai et septembre à l’extérieur. Il s’agit ici d’un endroit éclairé et semi-ombragé, par exemple sur le balcon, dans le jardin ou sur la terrasse. L’Hippeastrum préfère la lumière solaire directe avec modération. Un endroit trop sombre peut cependant inhiber la floraison et faire en sorte que les feuilles soient trop longues et bouclées.

Pendant la période de repos

L’emplacement au cours de la phase de repos doit avoir les caractéristiques suivantes.

  • L’Hippeastrum a besoin d’un endroit sombre, sec et frais
  • Placez le pot par exemple au sous-sol ou dans une autre pièce sombre
  • Des températures uniformes autour de 10 à 16 degrés Celsius sont également propices à la phase de repos
  • Tant que le givre ne se forme pas, la plante peut aussi rester à l’extérieur
  • Un espace ombragé ou semi-ombragé et protégé de la pluie est approprié au mieux pour cela

Après environ deux à trois mois, clôturez la phase de repos en plaçant l’Hippéastre dans une pièce chaude. Au préalable, vous pouvez le rempoter si nécessaire. Ainsi, la phase de floraison est initiée et la plante à floraison d’hiver commence à développer des bourgeons. Si l’Hippéastre ne forme pas de fleurs, cela peut être dû au fait que la période de repos était trop courte.

Substrat

L’Hippéastre préfère un substrat mou et perméable. Un terreau ordinaire mélangé à parts égales avec de la terre de cactus peut être utilisé comme base. En variante, un mélange de terreau, des granules d’argile et du sable dans le rapport 2:1:1 est approprié. La plante à floraison d’hiver fleurit également très bien dans substrat aux fibres de coco sans tourbe.

Plantation

L’Hippeastrum est souvent vendu en pot pendant la période de floraison. Si vous voulez le planter vous-même, vous pouvez acheter des bulbes. Chaque bulbe nécessite son propre pot. Celui-ci ne doit pas être très gros: une distance de la largeur d’un pouce entre le bulbe et le bord est optimale. Le meilleur moment de la plantation est entre la fin de l’automne et début d’hiver.

Amaryllis, Hippeastrum

Pour planter le bulbe:

  • Remplissez le pot avec un substrat approprié
  • Placer le bulbe à l’intérieur de telle sorte que la moitié supérieure soit visible de l’extérieur du substrat
  • Appuyez la terre
  • Arrosez l’Hippéastre vigoureusement une fois avec de l’eau tiède
  • L’excès d’eau doit s’écouler et doit être retiré
  • Arrosez à nouveau lorsque la première pousse se fait visible
  • L’Hippeastrum se développe au mieux à température ambiante entre 20 et 24 degrés Celsius

Lorsque l’Hippéastre a formé des racines, les premières pousses germent du bulbe. Lorsque celles-ci sont hautes d’environ un à deux centimètres, la plante à floraison d’hiver a besoin d’eau à nouveau et doit être fertilisée. Une fois que le sol a légèrement séché, vous devez arroser de nouveau. Maintenant, il faut environ six à huit semaines jusqu’à ce que la plante développe ses fleurs.

Rempotage

La fin de l’automne et l’hiver est également propice pour le rempotage d’une plante plus âgée. Retirez le bulbe avec précaution de son ancien pot et procédez ensuite exactement comme décrit dans le paragraphe «Plantation». Vous pouvez utiliser un nouveau pot ou vider l’ancien et le remplir avec un nouveau substrat pour une nouvelle réutilisation. Pour stimuler la croissance, l’Hippéastre peuvent être rempoté une fois par an avant le début de la floraison. Cependant, cela doit être mis en œuvre au moins une fois tous les quatre ans.

Arrosage

Au cours de la phase de floraison et de croissance, l’Hippéastre requiert beaucoup d’eau.

  • Arrosez jusqu’à ce que le substrat soit humide
  • Puisque le bulbe pourrit facilement, la plante ne doit pas être arrosée d’en haut. De plus, vous devez absolument éviter l’eau stagnante
  • Utilisez au mieux un pot avec des trous d’arrosage et qui est placé sur une soucoupe. Ainsi, vous pouvez facilement arroser l’Hippéastre du bas et les racines absorbent l’eau nécessaire pour la croissance
  • L’eau qui n’a pas été absorbée après environ dix minutes doit être retirée
  • Une fois que le sol a légèrement séché, vous pouvez arroser à nouveau

A partir d’Août, approvisionnez progressivement de moins en moins d’eau. Cela permettra de simuler la phase de séchage à laquelle la plante y est habituée dans ses origines subtropicales. Vous introduisez ainsi la phase de repos et donnez à la plante la possibilité d’absorber des nutriments importants à partir des feuilles et de les stocker dans le bulbe. Il ne doit pas être arrosé pendant la phase de repos.

Amaryllis, Hippeastrum

Lorsque le bulbe forme de nouvelles pousses à la fin de la phase de repos, vous pouvez commencer à nouveau avec l’approvisionnement en eau. Cependant, la pousse doit être haute d’un à deux centimètres avant de pourvoir l’arroser. Lorsque vous commencez trop tôt, cela stimule la croissance des feuilles, ce qui peut conduire à une absence de la floraison.

Fertilisation

Au cours de la phase de croissance, fertilisez l’Hippeastrum tous les deux à trois semaines avec un engrais liquide ou utilisez de l’eau riche en éléments nutritifs d’un aquarium ou d’un étang pour l’arrosage. Ainsi, vous soutenez la plante à floraison l’hiver de façon optimale dans l’apparition du feuillage et la création de nouvelles fleurs. Arrêtez la fertilisation au mieux en août ou en septembre.

Alternativement, vous pouvez utiliser au printemps et en été des engrais à libération lente tels que des tiges ou des granulés une fois à chaque période. Qui rempote son Hippéastre chaque année et utilise comme base du substrat une terre pré-fertilisée peut réduire de moitié la dose d’engrais. Dans la phase de repos, l’Hippéastre ne doit pas être fertilisé.

Entretien après la floraison

Toutes les parties complètement fanées de la plante doivent être enlevées le plus tôt possible. Pendant la période de floraison, enlevez les fleurs fanées car en cas de chute, celles-ci peuvent causer des taches. A la fin de la période de floraison, lorsque toutes les fleurs sont fanées, coupez la tige de la fleur. Au début de la phase de repos, réglez l’arrosage et la fertilisation en conséquence.

Le feuillage vert qui a été préalablement formé dans la phase de croissance, est maintenant flétrie et peut alors être retiré. C’est généralement le cas en Septembre. En dernier lieu, la tige sèche. Celle-ci est coupée presque au-dessus du bulbe.

Amaryllis, Hippeastrum

Reproduction

Si vous voulez reproduire votre Hippéastre, vous avez besoin de patience. Cela prend habituellement plusieurs années pour qu’une jeune plante parvienne jusqu’à la floraison pour la première fois.

Bulbilles

Le bulbe-mère forme de petites bulbilles qui se trouvent à sa base. Une fois qu’une bulbille de reproduction atteint un diamètre de deux à trois centimètres, elle peut être séparée de la mère et placée dans un pot (voir paragraphe «Plantation»). Entretenez le jeune bulbe comme tout autre Hippéastre et mettez-le une fois par an dans un pot plus grand. Lorsque le bulbe est gros d’environ 8 cm de diamètre après environ trois ans, il fleurira pour la première fois.

Semence

La plupart des variétés d’Hippeastrum sont autostériles, c’est pourquoi vous avez besoin d’au moins deux plantes différentes pour la pollinisation. Prenez le pollen d’un en utilisant un coton-tige par exemple et donnez-en sur un pistil à l’autre plante. Même les fleurs coupées peuvent être pollinisées de cette façon.

Dans les variétés autogames, vous pouvez polliniser les pistils d’une plante avec son propre pollen. Quelques jours plus tard, les pétales flétrissent et les graines mûrissent dans les ovaires. Lorsque la capsule de semence s’ouvre après quatre à six semaines et les graines noires apparaissent à la lumière, ils peuvent être cueillis.

Semis

Remplissez un pot avec du terreau, placez les graines dessus et pressez-les avec précaution. Le substrat doit alors être maintenu régulièrement humide. Il est préférable de couvrir le pot avec un sac en plastique transparent pour créer un climat chaud et humide. Pour éviter la moisissure, retirez le couvercle une fois par jour et aérez. Dans deux à quatre semaines, les graines de la semence germeront.

Cultivation

Lorsque les jeunes plants sont hauts d’environ cinq centimètres, vous pouvez supprimer définitivement le couvercle. Les semis n’ont pas besoin de phase de repos, mais sont plutôt continuellement arrosés et cultivées jusqu’à après la première floraison. Jusque-là, il peut s’écouler jusqu’à cinq ans. Un endroit éclairé dans la maison est optimal, mais le jeune Hippéastre doit néanmoins être protégé contre le soleil de midi.

Hivernage

L’Hippéastre est sensible au givre et ne tolère pas des températures inférieures à zéro degré Celsius. En hiver, au cours de leur stade de la floraison, il est donc conservé à l’intérieur.

Amaryllis, Hippeastrum

Toxines

Toutes les parties de l’Hippéastre contiennent des alcaloïdes qui sont très toxiques. La concentration la plus élevée se trouve dans le bulbe. La plante doit être placée hors de portée des enfants et des animaux, car même la consommation des plus petites parties de plantes peut causer des nausées, des étourdissements, de la diarrhée et d’autres symptômes d’une intoxication ou peut même entraîner la mort.

Le contact cutané avec la sève peut également causer une irritation ou des éruptions cutanées. Soyez prudent avec l’Hippéastre lors de sa manipulation.

Parasites

Si l’Hippeastrum se retrouve à l’extérieur au cours de la phase de croissance, il est parfois attaqué par les escargots. Ils se nourrissent principalement des bulbes. Une fois que vous découvrez des sentiers de boue et des pièces grignotées de plantes, vous devez agir rapidement pour éviter des dommages plus importants.

Par exemple, vous pouvez construire une barrière anti-limaces autour des plantes ou lutter contre les parasites avec des granulés anti-limaces, ou encore avec un poison contre les parasites.

Variétés

Environ 80 espèces d’Hippéastre sont connues. Elles sont divisées en d’innombrables variétés, qui sont presque exclusivement des hybrides. Elles diffèrent principalement par la couleur de leurs pétales. Il existe de nombreuses variétés d’une seule couleur comme la floraison Calimero rouge vif, la floraison rose Pink Floyd, la floraison blanche de l’Antarctique, la floraison rouge-noir Black Pearl ou Tinto Nuit, dont les fleurs prennent une couleur intense rouge sombre.

De plus, il existe des Hippéastres avec des fleurs à motifs divers et variés. Les variétés Minerva, Gilmar et Clown possèdent par exemple différents modèles en rouge et blanc.