Le Yucca, apparenté aux Liliacées par sa forme pouvant se rapporter à celle du Lys, est une plante intemporelle. Si elle ornait les appartements hippies des années 60, elle décore aujourd’hui encore les maisons modernes. Elle est appréciée et connue pour son aspect exotique. En réalité, elle appartient à la grande famille des asparagacées, et trouve son origine en Amérique centrale. Malgré son admirable vigueur, elle ne peut se passer entièrement de soins.

Profil de la plante

  • Famille : Asparagacées (Asparagales)
  • Genre : Yucca (3 grandes espèces, 59 espèces au total)
  • Nom commun : Yucca glauque (Yucca glauca)
  • Origine : Amérique centrale, notamment du Mexique
  • Description : arbustif, rosette sphérique de feuilles dures et pointues
  • Hauteur : de 1 à 5 m
  • Floraison : d’avril à juin, rare dans nos latitudes
  • Température : dépendante de l’espèce, entre 18 et 22°C dans l’idéal

Le Yucca fait partie de ces plantes qui ne demandent que peu d’entretien et qui offrent de la verdure dans n’importe quelle pièce tout au long de l’année. Son origine centre-américaine lui permet aussi d’être exposée à l’air libre dans un endroit aéré en été. Le mot « Yucca » viendrait d’une confusion avec la région du « Yucatan » au Mexique. Un bon entretien sera récompensé par un feuillage fourni d’un vert luxuriant, qui contentera n’importe qui pendant plusieurs années, et pas seulement les jardiniers à la « main verte ».

Yucca elephantipes interieur

Le Yucca filamenteux (Yucca filamentosa) s’est fait progressivement une renommée comme la plante des débutants. De son apparence exotique et élégante, elle donne envie d’en prendre soin. Grâce aux conseils suivants, le Yucca vivra non pas aux côtés de ses propriétaires mais avec eux.

La facilité d’entretien du Yucca peut s’expliquer par le fait qu’originellement, il doive se réadapter en permanence à la pauvreté du climat centre-américain. C’est ainsi qu’il supporte aussi bien le soleil qu’une légère chute de température, car certaines espèces des Yucca doivent aussi s’acclimater aux régions montagneuses fraîches du Mexique.

Soin

Conseils d’entretien

La plante, peu exigeante en matière de soins, nécessite tout de même un léger entretien afin qu’elle puisse demeurer aussi belle. Si en Amérique du Sud, le Yucca est une plante qui pousse à l’état sauvage, elle apporte aussi satisfaction en tant que plante d’intérieur. En revanche, il est assez invraisemblable qu’elle ne fleurisse dans nos latitudes. Ceci arrive plutôt en pleine nature aux Etats-Unis ou encore aux Mexique, aidé par la présence de la mite dite du Yucca (Tegeticula yuccaselia) qui aide à la pollinisation et aussi grâce à un climat plus favorable.

Exposition

On peut distinguer trois grandes espèces de yucca, l’espèce domestique, le yucca de jardin, résistant à l’hiver et un Yucca d’appartement qui apprécie de prendre l’air à l’extérieur en été de temps en temps. Au total, on compte 59 espèces de Yucca, qui se différencient aussi bien par leur forme que par un tronc plus ou moins long, une pousse plus sphérique ou plus allongée ou encore par une sensibilité différente à la température.

Les espèces qui ne craignent pas l’hiver, telles que le Yucca filamenteux ou le Yucca baccata, résistent à des températures de l’ordre de -30°C. L’exposition du Yucca est déterminante pour son développement. La lumière est la formule magique d’un épanouissement luxuriant de ses feuilles ainsi qu’une bonne pousse de son tronc. Même un ensoleillement direct peut faire du bien au Yucca, et est ainsi parfois recommandé.

Sol

Le yucca bénéficie idéalement d’un substrat léger et capable d’une bonne rétention d’eau. Ceci lui permet de subsister même pendant une longue période sans arrosage, par exemple quand le propriétaire ne peut s’en occuper ou lors d’un voyage. Un mélange de sable, d’un peu de terre et de compost suffit à la plante. L’hydro-culture est aussi une solution aussi pratique que propre.

Plantation

Plantation et bouturage

Pour une bonne réussite de la croissance du yucca, il convient de suivre les indications suivantes dans le bon ordre.

  • Première étape placer les boutures dans un peu d’eau
  • L’hormone de bouturage en poudre peut aider à un bon enracinement
  • Plantation : Plantes en pot : fin hiver ou printemps ; Jardin : début printemps
  • Graines germées : à planter le germe dirigé vers la surface dans un pot ou dans le sol
  • Terre : Mélange terreux et sablonneux
  • Arrosage : modéré

Yucca elephantipes interieur

Le Yucca au jardin

On peut planter le Yucca directement en pleine terre. Le yucca va ainsi fournir une belle décoration, particulièrement sur le sol peu esthétique de la fin de période estivale. Ce « séjour » en pleine terre peut même s’avérer bénéfique au Yucca, lorsque celui-ci a passé trop de temps dans une pièce trop exiguë ou trop sombre. Comme cette plante peut réellement proliférer, il convient de la tailler régulièrement, afin qu’elle ne devienne pas trop envahissante, qu’elle se trouve dans un pot ou en pleine terre.

Le Yucca en pot

Le Yucca à besoin de beaucoup de place. Durant les premières années, pendant que les racines se développent dans leur pot, il est nécessaire de procéder à des rempotages fréquents en pots de plus en plus volumineux. Il faut réaliser cette opération en prenant de grandes précautions afin de ne pas endommager la racine pivotante.

Cette dernière peut atteindre une très grande longueur chez certaines espèces de Yuccas. Si la racine est bien formée et le feuillage bien développé, alors il faut procéder à un rempotage tous les trois ans dans l’idéal. Le yucca n’apprécie pas du tout l’exiguïté. Dans les deux premières années, la plante est par ailleurs très sensible et ainsi peu adaptée au jardin, bien qu’il existe aussi des exemples de culture en pleine terre réussie.

Arrosage

La plante recueillant l’eau directement dans le substrat dans lequel elle pousse depuis un moment, il est plus nuisible qu’utile d’arroser le Yucca fréquemment. Les conséquences pourraient être la pourriture et notamment celle des racines principales. Le végétal préfère la terre légèrement humide, mais non détrempée, car les racines sont particulièrement sensibles.

C’est pourquoi on conseille d’employer un récipient dans lequel les racines ne baignent pas trop dans l’eau. Ainsi, l’art de soigner le Yucca ne consiste pas seulement à l’exposer correctement à la lumière mais aussi à trouver le bon équilibre entre approvisionnement suffisant en eau et noyade.

Engrais

Yucca en pleine terre

Comme il s’agit d’une plante à très bonne croissance, il est conseillé d’utiliser les engrais avec parcimonie. Toute personne voulant utiliser des engrais devrait ainsi savoir que le Yucca peut pousser au jardin sans l’apport du moindre engrais.

Il suffit de respecter correctement les indications suivantes pour assurer une belle croissance au Yucca :

  • Un endroit protégé
  • Beaucoup de soleil et de chaleur
  • Un sol perméable, sec, riche en minéraux et en calcaire
  • Éviter les eaux stagnantes (particulièrement en hiver)

Yucca elephantipes interieur

Yucca en pot ou en bac

Concernant les Yucca en pot ou en bac, un apport modéré en engrais est opportun, et ce particulièrement pendant la période de croissance. Il existe désormais de nombreux engrais particulièrement adaptés aux Yuccas en commerce spécialisé.

Les composants essentiels à l’enrichissement du Yucca sont :

  • Le calcaire
  • Le potassium
  • Le magnésium

Ces éléments favorisant la croissance de la plante sont parfois déjà présents dans l’eau d’arrosage. Dans le cas contraire, vous trouverez les engrais adaptés en boutique spécialisée. Il est aussi important de préciser qu’un apport trop important en engrais peut s’avérer néfaste à la plante. Pour éviter de se retrouver avec un palmier géant dans le salon, on peut ralentir la croissance de la plante en l’engraissant rarement voire jamais par la suite.

Coupe

La taille du Yucca est facultative. Chacun décide par lui-même quelle taille il aimerait obtenir. Si la plante devient trop imposante, on ne lui nuira pas en lui taillant certaines feuilles. Ces dernières doivent être coupées à leur base, au niveau du tronc. Cette coupe peut être réalisée à n’importe quel moment de l’année, cependant, le Yucca bénéficiera au maximum d’une taille faite au début d’année.

Multiplication

La meilleure période pour multiplier le Yucca est le printemps. Cette opération fonctionne facilement grâce à des fragments de yucca, car ils développent des nouvelles pousses très rapidement. Il faut alors prendre soin de laisser arriver suffisamment de lumière, car sinon la repousse ne développerait que trop peu voire aucune feuille.

Le matériel suivant est essentiel à la multiplication du Yucca :

  • Scie ou couteau aiguisé
  • Mastic ou cire de bougie
  • Pâte cicatrisante
  • Vase
  • Pot remplit de terreau à semis

Tout d’abord, il s’agit de prélever les futures repousses à l’aide de la scie ou du couteau aiguisé. La longueur idéale pour une bouture est de l’ordre de 25 à 30 cm. Étaler de la pâte cicatrisante sur les plaies permet un rétablissement plus rapide de la plante. Enfin, les endroits de la coupe doivent être couverts de quelques gouttes de cire de bougie ou de mastic.

Yucca elephantipes interieur

Cette étape, courte mais cruciale, permet de protéger la plante de la sécheresse. Le yucca peut être raccourci à n’importe quelle hauteur, et ceci même si plus aucun feuillage n’est présent à cet endroit là. Après quelques semaines, des nouvelles tiges repoussent de ces « yeux dormants ».

Les boutures sont alors à mettre dans un verre ou dans un vase rempli d’eau. À ce moment il faut prendre soin de ne pas laisser de feuilles tremper dans l’eau. Plus tard, il s’agira de planter les tiges de 20-30 cm dans une terre légère afin de multiplier la plante dans des conditions idéales. Il est particulièrement bénéfique à la plante fraichement coupée d’être placée à l’extérieur dans un endroit mi-ombré.

Hivernation

Le climat de nos contrées n’est pas représentatif de son pays d’origine. C’est ce qui suppose de porter un soin particulier à l’hivernation du Yucca. En effet la plante préfère des températures douces et sèches voire légèrement humides, bien que certaines variétés soient résistantes à l‘hiver. On peut par ailleurs la recouvrir et protéger d’un voile hivernal. En revanche, il ne faut surtout pas que la plante soit plongée dans une atmosphère trop sèche ou trop humide sous le voile.

Tout Yucca à besoin d’une certaine période d’adaptation à l’hiver. Quand le soir commence à tomber plus tôt et les températures chutent, les feuilles peuvent alors commencer à s’enrouler ou à se ratatiner sur elles-mêmes car la plante adapte automatiquement son métabolisme à ces nouvelles conditions.

Maladies

Le mauvais suivi de la bonne marche à suivre pour l’hivernation est très souvent la principale cause de beaucoup de maladies. Ainsi de nombreuses précautions doivent-elles être mises en œuvre. L’idéal serait de faire hiverner le Yucca dans une pièce lumineuse et fraîche, entre 5 et 10°C. Plus la température est basse, moins la plante doit être arrosée, afin d’empêcher la décomposition des racines.

Un courant régulier d’air frais ainsi qu’une surveillance régulière d’une éventuelle invasion de parasites, fréquents en hiver, sont autant de précautions cruciales à la bonne survie du Yucca à l’hiver. Parmi les parasites, les plus dévastateurs sont les cochenilles ou encore les araignées rouges qui s’égarent souvent dans les feuilles de la plante. Placé dans un endroit plus chaud, le Yucca s’en retrouvera fragilisé et plus sensible aux nuisibles. Dans ce cas là, un changement de place combiné à un rempotage peut être la solution.